Courses /

LE SPORT PAR LE TEMPS – Les mâles prennent l’ascendant

  En une semaine et six courses, nous avons pu voir à l’œuvre plusieurs 3ans qui avaient montré de sérieux moyens l’an passé. Point commun de ces Groupes : le terrain collant ou lourd sur lequel ils se sont disputés, et où le manque de condition se paie "cash". Trois mâles se sont détachés de ces trials, alors que chez les femelles, la hiérarchie est beaucoup plus fragile… Barkaa, la surprise de la réouverture de ParisLongchamp. Les Prix La Force et Vanteaux (Grs3) se sont disputés le dimanche 8 avril dans un ParisLongchamp flambant neuf. Le terrain collant n’a pas permis de tirer de vrais enseignements sur les temps bruts. Chez les mâles de la Force, l’anglais Chilean (Iffraaj), qui n’est pas un fer de lance dans son pays, l’a emporté dans un bon style, après avoir galopé calé derrière le leader. Il s’est détaché aux 400m et s’est imposé d’une longueur un quart en 2’01’’95. Study of Man (Deep Impact) et Stable Genius (Siyouni), encore attardés à l’entrée de la ligne droite, ont tous les deux refait beaucoup de terrain. Ce sont eux qui ont fini le plus vite et ce sont deux poulains intéressants pour l’avenir. Dans le Vanteaux, la marseillaise Barkaa (Siyouni) s’est révélée. Jusqu’à présent, elle n’avait couru que sur P.S.F., à main gauche, et sur des distances n’excédant pas le mile. On lui demandait un tout autre sport, corde à droite, sur 1.800m et en terrain collant. Mais la pouliche, en condition avancée car ayant couru cet hiver, a montré qu’elle savait tout faire. Elle s’est imposée en pouliche déjà très aguerrie mais aussi grâce à sa qualité. Bien partie, dans une course menée par la consistante Princesschope (Panis), Barkaa a voyagé en troisième ou quatrième position et s’est imposée de quatre longueurs, avec de la marge, en 2’01’’28. Le temps brut est donc de 67 secondes plus rapide que celui des mâles, mais ces derniers ...

J'ACHÈTE L'ARTICLE / JE M'ABONNE JE SUIS ABONNÉ / JE ME CONNECTE

Vous aimerez aussi