Institution / Ventes /

Au dernier Conseil d’administration de France Galop

La réunion mensuelle du Conseil d’administration de France Galop s’est déroulée lundi 16 avril, au siège, à Boulogne-Billancourt. Une étude détaillée des partants en obstacle a notamment été au cœur des débats. Le dossier des partants dans les courses d’obstacle Ce dossier très complet a été préalablement présenté et discuté au Conseil de l’obstacle qui s’est tenu le 11 avril sous la présidence de Jean d’Indy. Il met en lumière une tendance préoccupante qu’il appartient à France Galop de corriger avec volontarisme en concertation avec les représentants des socioprofessionnels. La situation actuelle du programme premium en obstacle est la suivante :
  • Le nombre de chevaux différents ayant couru en obstacle a baissé de 11 % depuis 2014, à 4.723.
  • Le nombre moyen de partants par course recule de 9,7 % entre 2014 et l’an dernier, à 10,2 chevaux par peloton.
  • Le nombre de courses à moins de 8 partants est ainsi passé de 166 à 242, soit 20 % des épreuves, sur la même période. Rappelons qu’un huitième partant dans une course premium provoque une hausse des enjeux sur l’épreuve de l’ordre de 40 %.
  • La courbe des partants en région parisienne suit fidèlement celle des effectifs entraînés sur ce périmètre. Les effectifs sont stables dans le Sud-Ouest, où Royan accueille désormais la majorité des sauteurs installés dans la région. Les effectifs dans l’Ouest et en Normandie sont les mêmes qu’en 2008 (2.400 environ) après avoir progressé jusqu...

J'ACHÈTE L'ARTICLE / JE M'ABONNE JE SUIS ABONNÉ / JE ME CONNECTE

Vous aimerez aussi