International /

UAE 2.000 GUINÉES (GR3) – Gold Town, Godolphin et les autres

MEYDAN (AE), JEUDI   Le profil du carnaval de Dubaï a beaucoup changé au fil des années et les courses pour les 3ans en sont la meilleure preuve. Au tout début, une course comme les UAE 2.000 Guinées (Gr3) consistait en un défi entre les Godolphin, qui rêvaient de voir émerger un candidat au Kentucky Derby, et les chevaux de l’hémisphère sud (argentins, brésiliens, sud-africains et australiens) de Mike De Kock. Le cheikh Mohammed Bin Khalifa Al Thani, le principal client de Mike De Kock, a quelque peu changé de stratégie et la course est devenue la chasse gardée Godolphin qui a gagné cinq des sept dernières éditions. Ce jeudi, les trois Godolphin ont douze rivaux, dont onze entraînés dans la région. Six parmi eux ont couru exclusivement aux Émirats, d’autres ont été achetés en Europe avec Meydan comme destination finale. Lorsque le cheikh Mohammed Al Maktoum avait lancé les courses dans son émirat, l’un de ses objectifs était de créer une base solide de propriétaires locaux. Le pari est gagné, même si les Godolphin jouent dans une ligue et les adversaires dans une autre. Six longueurs de différence. L’UAE 2.000 Guinées Trial, la course préparatoire, a été dédoublée en deux pelotons. Le Godolphin Gold Town (Street Cry), sans jamais sortir du canter, a perdu en route ses rivaux et a enregistré un chrono de 1’25’’06. El Chapo (Lethal Force), acheté 56.000 Gns chez Tattersalls après deux succès en Angleterre, s’est imposé de haute lutte dans l’autre peloton en 1’26’’09. En prenant les chronos comme repères, il y a six longueurs entre le bleu et le poulain entraîné par le Bahreïni Fawzi Naas (une écurie en forme), et même plus si William Buick avait poussé un peu. Une carrière bien remplie. Gold Town est bel et bien le meilleur du lot. Il a découvert la compétition très tôt, avec un succès lors de ses débuts, le 21 avril, et après sa quatrième sort...

J'ACHÈTE L'ARTICLE / JE M'ABONNE JE SUIS ABONNÉ / JE ME CONNECTE

Vous aimerez aussi