Élevage /

Les propriétaires et entraîneurs des pays de l’Est investissent de plus en plus en France

Les propriétaires et entraîneurs des pays de l’Est investissent de plus en plus en France Aux ventes comme sur les champs de courses français, les entraîneurs et propriétaires installés dans les pays de l’Est de l’Europe sont désormais très présents. Ce phénomène s’amplifie depuis plusieurs années et une partie de ces acteurs opèrent à présent une montée en gamme de leurs investissements.   Par Adrien Cugnasse   La montée en puissance de la République tchèque. Pour la première fois, en 2016, les chevaux entraînés en République tchèque ont gagné plus d’allocations hors de ce pays que le montant total des allocations du programme tchèque. Chris Richner habite près de Prague et il est d’origine suisse. Ce courtier, qui est le représentant d’Arqana dans les Pays de l’Est, nous a expliqué : « Les Tchèques sont à la recherche de chevaux ayant de la tenue, pour entamer leur carrière en plat avant d’aller sur les obstacles. En 2017, ils ont acheté un nombre beaucoup plus élevé de chevaux à Arqana que par le passé, dont 15 par mon intermédiaire lors de la vacation de novembre. D’ailleurs, Josef Váňa était présent lors de cette vente et il a acquis deux chevaux. Ses pensionnaires dominent la scène italienne. Les Tchèques sont les seuls capables de résister à Guillaume Macaire quand il se déplace en Italie ! Cette année, Al Bustan (Medecis) s’est imposé dans le Gran Premio di Merano (Gr1). Ce "FR", qui est entraîné par Stanislav Popelka, a également gagné le Grand National suédois. J’avais vendu la mère à ses éleveurs, Nicolas et Isabelle Simon. Je leur ai acheté ensuite quasiment tous les produits de cette jument. À présent, les Slovaques et les Hongrois achètent aussi à Deauville, ainsi que des Serbes et Bulgares qui placent une partie de leurs effectifs en Hongrie. Six entraîneurs polonais sont venus par leurs propres moyens à Arqana et ils ont acquis 25 yearlings, dont un à 40.000 €. Ce fils de Le Havre (Noverre) va courir pour le compte d’Andrzej Zielinski, le propriétaire du "FR" Caccini (American Post). Ce dernier a gagné l’équivalent polonais du Prix de l’Arc de Triomphe en 2016 et le Derby local. Hors de Pologne, il a décroché une deuxième place dans une Listed à Berlin. Il y a des propriétaires qui ont des moyens relativement importants en Pologne. »   LES GAINS DES CHEVAUX TCHÈQUES EN 2016 ET 2017 Année              Gains en République tchèque (*)       Gains hors de République tchèque (*) 2016                1.755.231 €                        2.017.732 € 2017                1.793.618 €                        2.891.531 € (*) sans les primes aux propriétaires   Les "FR" ont la cote. Chris Richner accompagne beaucoup d’acheteurs étrangers lors des ventes Arqana. Il a précisé à ce sujet : « Mes clients constatent ...

J'ACHÈTE L'ARTICLE / JE M'ABONNE JE SUIS ABONNÉ / JE ME CONNECTE

Vous aimerez aussi