Élevage /

Le danger des méga books

Par David Powell Comme en matière d’élevage, on peut démontrer tout et son contraire, il est sage d’observer ce qu'il se passe et d’essayer, au mieux, d’anticiper un peu. Ce qui est important dans un cas ne le sera peut-être pas dans un autre. C’est donc une question de feeling.  Hormis les fréquents coups de chance, inévitables vu l’énormité des possibilités génétiques, l’empirisme règne sur un domaine que l’on a longtemps cherché à réglementer pour se procurer des satisfactions intellectuelles, sinon des vainqueurs… Savoir anticiper. Dans les deux excellentes études de Franco Raimondi sur les gagnants de Gr1 d’Aidan O’Brien et de son "parrain" Galileo en 2017, il ressort que la réussite éclatante de Coolmore est tout d’abord, sans oublier le grand professionnel qu'est son entraîneur, une réussite d’étalonnage. Si l’on retire Sadler’s Wells et ses fils Galileo et Montjeu, ou encore la descendance de Danzig, il ne reste plus grand-monde. La victoire de Saxon Warrior, un fils de Deep Impact, res...

J'ACHÈTE L'ARTICLE / JE M'ABONNE JE SUIS ABONNÉ / JE ME CONNECTE

Vous aimerez aussi