Autres informations /

AUX ORIGINES DE – De Bon Cœur, la méthode Saint-Voir

Par Adrien Cugnasse Ce dimanche, dans le Prix Renaud du Vivier, De Bon Cœur (Vision d’État) a remporté son deuxième Gr1. Que retenir – sur le plan de l’élevage – de sa victoire et des dix derniers jours sur les obstacles français ? Grâce à De Bon Cœur, Jacques Détré a décroché son 11e Gr1. Elle offre par la même occasion un 12e succès à ce niveau à Nicolas de Lageneste, le copropriétaire et coéleveur de la championne (les victoires avant l’apparition du label Groupe en obstacle ne sont pas prises en compte). L’homme du haras de Saint-Voir a imaginé et fait naître Homme du Jour (Prix Renaud du Vivier), Rendons Grâce (Prix Alain du Breil), Œil du Maître (Grande Course de Haies d'Auteuil), Chercheur d’Or (Gran Pemio de Merano), Sous les Cieux (Bar One Racing Royal Bond Novice Hurdle), Vautour (Ryanair Chase, JLT Novices' Chase, Supreme Novices' Hurdle & Deloitte Novice Hurdle) et Quel Esprit (Hennessy Gold Cup). Ces huit gagnants de Gr1 sur les obstacles ont plusieurs points communs. Élever pour courir. Willie Mullins est l’entraîneur de Vautour (Robin des Champs), Sous les Cieux (Robin des Champs) et Quel Esprit (Saint des Saints). Interrogé sur la réussite des "FR", il a déclaré en 2014 au Racing Post : « Les éleveurs français élèvent pour courir. Leurs poulains débutent à 3ans et sont rapidement sur le marché. En Irlande, au même âge, les chevaux sont préparés pour les ventes et ils sont parfois trop gras. » Ce n’est donc sans doute pas tout à fait un hasard si le haras de Saint-Voir était propriétaire ou copropriétaire de quatre de ses huit futurs gagnants de Gr1 lors de leurs premiers pas. Cette année, le haras de Saint-Voir apparaît dans la colonne propriétaire pour 19 de ses élèves âgés de 3ans à l’entraînement en France. Cinq d’entre eux sont sous la responsabilité de leur éleveur, qui connaît une belle réussite depuis qu’il a pris sa licence d’entraîneur. Nicolas de Lageneste dispose par ailleurs de sa propre structure de débourrage et préentraînement. Il nous a expliqué : « Nous vendons de moins en moins de foals et de yearlings. À présent, nous façonnons et valorison...

J'ACHÈTE L'ARTICLE / JE M'ABONNE JE SUIS ABONNÉ / JE ME CONNECTE

Vous aimerez aussi