Institution / Ventes /

ARQANA, VENTE DE YEARLINGS D’OCTOBRE, JOUR 3 – Une édition déjà record

Il reste encore une session pour cette vente de yearlings d’octobre mais cette édition 2017 est d’ores et déjà record. Arqana enregistre, sur les trois premières journées, un chiffre d’affaires de 19.474.500 € (hors amiables), alors que le chiffre d’affaires de la vente d’octobre 2016 était de 19.166.000 € (hors amiables). Des indicateurs qui se maintiennent bien. Ce jour 3 enregistre des résultats similaires à celui de l’année 2016. Quinze lots ont passé la barre des 50.000 €, contre dix-neuf l’an passé. Le prix moyen se maintient, baissant de 2,65 %, pour s’établir à 26.215 € contre 26.929 € l’an passé. Le marché a été fort et cela se ressent sur le prix médian, lequel s’établit à 22.000 € (+ 10 %). Le pourcentage de vendus est en hausse par rapport à l’an passé, se fixant à un très bon 81,18 % malgré une offre plus élargie. Le chiffre d’affaires progresse de 5 % (hors amiables), s’établissant pour cette journée à 3.958.500 €. Au bonheur des pinhookers. Les pinhookers se sont beaucoup manifestés sur ce jour 3, eux qui se sont retrouvés face à un marché très fort sur les deux premières journées de la vente. Sur les dix top-lots de ce jour 3, quatre sont amenés à revenir à Deauville pour la breeze up Arqana, dont le top price, une fille de Darbirsim présentée par le haras des Granges et adjugée 105.000 € à Willie Browne. Il faut noter que sur ces quatre top-lots achetés par les pinhookers, trois sont des produits de Dabirsim. La vente a mis un peu de temps à se lancer mais il fallait ensuite rester jusqu’au bout ! L’activité a été forte jusqu’au dernier lot de la journée, le numéro 542. Ce fils de Kendargent s’est vendu 95.000 €, devenant le deuxième top price de la journée. Présenté par le haras d’Omméel, il a été acheté par Federico Barberini. Les investisseurs européens ont été actifs durant cette session, tout comme les Français : Jean-Claude Rouget a notamment eu un coup de cœur pour le lot 499, un fils du jeune étalon Pedro the Great, qu’il a acheté 90.000 €. C’est aussi une belle histoire pour son éleveur, Alain Clavier, connu dans le monde des chevaux de sport…
LES GRANDS INDICATEURS - JOUR 3
Présentés Vendus (%) Prix moyen (évol.) Prix médian (évol.) C.A. (évol.) (*)
2017 186 151 (81,18 %) 26.215 € (- 2,65 %) 22.000 € (+10 %) 3.958.500 € (+ 5 %)
2016 176 140 (79,55 %) 26.929 € 20.000 € 3.770.000 €
* hors amiable
LES GRANDS INDICATEURS CUMULÉS
Présentés Vendus (%) Prix moyen (évol.) Prix médian (évol.) C.A. (évol.) (*)
2017 509 408 (80,16 %) 47.732 € (+3 %) 32.000 € (- 3,03 %) 19.474.500 € (+ 6,12 %)
2016 496 396 (79,84 %) 46.341 € 33.000 € 18.351.000 €
* hors amiable
LE TOP DES VENDEURS Jour 3 #   Vendeurs                                       Vendus   Prix moyen   Chiffre d'affaires 1   Grandcamp                                     11          28.818 €       317.000 € 2   La Motteraye Consignment             10          29.200 €       292.000 € 3   Granges                                          4            51.250 €       205.000 € 4   Étreham                                          8            22.500 €       180.000 € 5   Omméel                                          6            28.500 €       171.000 € LE TOP DES ACHETEURS Jour 3 #   Acheteurs                                                         Achetés    Prix moyen     Chiffre d'affaires 1   Jean-Claude Rouget                                           5               48.200 €         241.000 € 2   Con Marmane                                                   6               28.167 €         169.000 € 3   Morna McDowall                                              3               54.667 €         164.000 € 4   Paul Nataf                                                         6               22.500 €         135.000 € 5   Rabbah Bloodstock Limited                               2               59.500 €         119.000 € LES TOP-LOTS Lot    Sx      Origines   Prix 512      F.         Dabirsim & Fancy Diamond                105.000 € Acheteur : George Mullins Vendeur : Haras des Granges 542      M.       Kendargent & Hunter Forward            95.000 € Acheteur : Federic Barberini Vendeur: Haras d’Omméel 499      M.       Pedro the Great & Double Mix            90.000 € Acheteur: Jean-Claude Rouget Vendeur : Davier 466      M.       Iffraaj & Caprarola                              82.000 € Acheteur : Brown Island Stables Vendeur : Haras de la Perrigne 431      M.       Camelot & Anacapri                           80.000 € Acheteur : Meridian International / Sylvain Vidal Vendeur : Haras des Capucines 517      M.       Nathaniel & Flower Bowl                    80.000 € Acheteur : Chris Richner Bloodstock Vendeur: Fairway Consignment 418      M.       Dabirsim & Agent Mimi                       75.000 € Acheteur : Con Marmane Vendeur : Haras de Grandcamp 477      F.         Dabirsim & Cindy Bould                     72.000 € Acheteur : Rabbah Bloodstock Limited Vendeur : Haras du Taillis 387      M.       Dabirsim & Victoire Royale                 62.000 € Acheteur : Morna McDowall Vendeur : Haras de Fresnay-le-Buffard 460      F.         Siyouni & Calahorra                            60.000 € Acheteur : Mandore / Al Shaqab Vendeur : Haras de Montaigu LES FAITS MARQUANTS DABIRSIM A LES FAVEURS DES PINHOOKERS #512    F         Dabirsim & Fancy Diamond, par Ransom O’War          105.000 € Acheteur : George Mullins             Vendeur : Haras des Granges             Éleveur : M. Daguzan-Garros & F. Bragato « Nous l’avons attendue toute la journée, il fallait me dépêcher de l’acheter car je dois aller prendre un avion mais je la voulais ! », a dit Willie Browne après avoir signé le bon à 105.000 € pour cette belle fille de Dabirsim présentée par le haras des Granges. Il aura fallu attendre la dernière partie de cette journée pour voir un lot passer la barre des 100.000 €. Paul Basquin était sous-enchérisseur. Fancy Diamond a pris des places dans sa carrière, dont une quatrième place dans une Listed en Allemagne. C’est une sœur de Finding Neverland (Green Desert), placée de Listeds, ou encore de France, deuxième des 2.000 Guinées d’Irlande. Willie Browne a dit : « Évidemment, j’aime l’étalon, mais j’étais fou de cette pouliche. Nous ne pensions pas que nous devrions débourser autant pour l’avoir mais elle est magnifique et son père n’est plus à pr...

J'ACHÈTE L'ARTICLE / JE M'ABONNE JE SUIS ABONNÉ / JE ME CONNECTE

Vous aimerez aussi