Autres informations /

LE TOUR DES HARAS – Éric Puerari : « Dans l’élevage, nous sommes suspendus aux événements »

LE TOUR DES HARAS AOÛT 2017 Éric Puerari : « Dans l’élevage, nous sommes suspendus aux événements » Comme chaque année, les journalistes de JDG ont visité les haras qui présenteront des yearlings en août chez Arqana. L’occasion d’un questionnaire un peu décalé, placé sous le signe du dix, en hommage au dixième anniversaire de Jour de Galop. Septième épisode : Éric Puerari et Michel Zerolo, du haras des Capucines.   HARAS DES CAPUCINES La Butte, 62140 Nonant-le-Pin   Jour de Galop. - Qui est, selon vous, le plus grand champion des dix dernières années ? Éric Puerari. - Frankel (Galileo), car il a tout gagné et personne n’a jamais pu l’approcher. Et si je devais citer une femelle, je dirais Zarkava (Zamindar) que le souvenir de Trêve (Motivator) n’a pas réussi à effacer.   Quel cheval issu de votre haras ou de votre consignment vous a le plus marqué au cours de ces dix dernières années ? Flotilla (Mizzen Mast), car elle a fait un doublé extraordinaire, la Breeder’s Cup Juvenile (Gr1) et la Poule d’Essai des Pouliches (Gr1), au cours de laquelle elle battait la championne Esotérique (Danehill Dancer) dans le temps record de l’épreuve.   À quoi rêviez-vous quand vous aviez dix ans ? Je rêvais !   Que faisiez-vous il y a dix ans, en 2007 ? Quand nous avons créé le haras des Capucines en 1994, la dernière création de haras dans la région datait de 1984 (Aliette Forien, ma voisine et camarade de combat pour GDE, qui a eu le bonheur de faire naître un gagnant de Derby d’Epsom sur les terres qui nous jouxtent). Il a fallu attendre dix ans après nous pour qu’un nouveau haras se crée... alors que, récemment, une dizaine de haras ont vu le jour presque chaque année. De jeunes éleveurs passionnés et de jeunes entraîneurs de talent pourront profiter de l’évolution très positive du parc d’étalons français et des performances d’Arqana qui attirent vers nous des clients emblématiques de tous horizons. Le programme français adressé aux jeunes chevaux (2 et 3ans) ne récompense vraiment pas les propriétaires à hauteur de leurs efforts. Du temp...

J'ACHÈTE L'ARTICLE / JE M'ABONNE JE SUIS ABONNÉ / JE ME CONNECTE

Vous aimerez aussi