Autres informations /

LE TOUR DES HARAS – Anthony Baudouin : « Quand on peut faire de sa passion son métier, c’est plus agréable. »

LE TOUR DES HARAS Anthony Baudouin : « Quand on peut faire de sa passion son métier, c’est plus agréable. » Comme chaque année, les journalistes de JDG ont visité les haras qui présenteront des yearlings en août chez Arqana. L’occasion d’un questionnaire un peu décalé, placé sous le signe du dix, en hommage au dixième anniversaire de Jour de Galop. Sixième épisode : Anthony Baudouin, du haras du Hoguenet.   HARAS DU HOGUENET L’Hoguenet, 14140 Lessard-et-le-Chêne   Jour de Galop. - Qui est, selon vous, le plus grand champion des dix dernières années ? Anthony Baudouin. - Usain Bolt ! (Rires) Vous voulez dire chez les chevaux ? Sans hésiter, je choisis Trêve (Motivator). Elle m’a marqué par toute son histoire, qui avait plutôt mal commencé aux ventes où elle n’avait pas trouvé preneur. Ce jour-là, nous aurions tous pu l’acheter… Ensuite, Christiane Head-Maarek a parfaitement joué le jeu en ouvrant les portes de son écurie et la pouliche est entrée dans une sphère médiatique très positive que peu de pur-sang ont pu connaître. Cela allait au-delà des courses.   Quel cheval issu de votre haras ou de votre consignment vous a le plus marqué au cours de ces dix dernières années ? Il y a des chevaux qui font plaisir à tout le monde et c’est le cas de Svoul (Siyouni). C’était un des premiers Siyouni, il y a quatre ans. J’étais heureux de le vendre 30.000 € yearling. Puis aux breeze-up, il a fait 300.000 € ! C’est la magie des ventes. Svoul a été entraîné p...

J'ACHÈTE L'ARTICLE / JE M'ABONNE JE SUIS ABONNÉ / JE ME CONNECTE

Vous aimerez aussi

Usherette - SD
Élevage /

Usherette part au haras

Usherette (Shamardal) ne sera pas revue en compétition. La représentante de Godolphin s’est blessée lors de sa dernière sortie, dans les Sun Chariot Stakes (Gr1), … Lire la suite