Courses /

LE MAGAZINE – NORMANDIE, TERRE D’EXCELLENCE DU CHEVAL – Le plan d’Hervé Morin pour que la région fasse référence à l’international

  La région Normandie s’est fixé un objectif : s’affirmer comme la terre d’excellence du cheval. Un manifeste vient d’être publié dans ce sens. Hervé Morin, qui préside la Région, nous a détaillé son plan pour atteindre cet objectif. Jour de Galop. – Quelle a été la genèse de ce grand projet ? Hervé Morin. – Notre but est d’atteindre l’excellence, grâce à nos points forts qui doivent être autant de locomotives du développement de la filière normande. La filière cheval normande est historiquement solide. La Région la soutient depuis des années. Elle représente un milliard trois cent millions d’euros de chiffre d’affaires annuel, 18.000 emplois et 6.500 entreprises. Chaque année, en France, un cheval sur deux voit le jour en Normandie. La région compte 45.000 licenciés dans les sports équestres et 37 centres de formation aux métiers du cheval. J’ajoute que la filière produit souvent des emplois dans des territoires où il est difficile d’en créer. La filière cheval contribue nettement à la balance commerciale de la Normandie. Vous utilisez l’expression "balance commerciale"… Il y a donc une dimension internationale ? Nous avons d’ores et déjà un pôle d’excellence. Mais nous devons devenir les meilleurs au monde et ainsi nous imposer comme un point de référence pour l’ensemble de la filière cheval. On a l’habitude de dire que la qualité de l’herbe normande est reconnue partout. Mais aujourd’hui, ce n’est pas suffisant. Quand on étudie l’histoire de la filière régionale, au-delà de ses avantages géographiques, géologiques et météorologique, certains actes politiques ont été déterminants. En effet, lors des trente dernières années, des décisio...

J'ACHÈTE L'ARTICLE / JE M'ABONNE JE SUIS ABONNÉ / JE ME CONNECTE

Vous aimerez aussi