Courses /

JUDDMONTE GRAND PRIX DE PARIS 2017 – Teddy Grimthorpe : « Le prince Khalid Abdullah a toujours manifesté un intérêt prononcé pour les courses françaises »

Par Adrien Cugnasse Depuis bientôt deux décennies, Juddmonte sponsorise le Grand Prix de Paris. Teddy Grimthorpe, le racing manager du prince Khalid Abdullah, nous a confié les raisons de ce partenariat et de son soutien aux courses françaises. Jour de Galop. – Dans quel objectif Juddmonte sponsorise-t-il le Grand Prix de Paris ? Teddy Grimthorpe. – Après la victoire de Beat Hollow dans l’édition 2000 de cette épreuve, le prince Khalid Abdullah m’a demandé si je pouvais prendre contact avec Louis Romanet, afin de savoir si le sponsoring était disponible. Il l’était et c’est ainsi qu’a commencé notre partenariat. Le prince a toujours manifesté un intérêt prononcé pour les courses françaises. Il leur apporte son soutien de différentes manières. Il a un certain nombre de chevaux à l’entraînement en France [52 selon France Galop en 2017, ndlr] et le sponsoring d’une grande course comme le Grand Prix de Paris s’inscrit dans cette logique. Nous sommes ravis d’avoir pu remporter cette épreuve très importante à plusieurs reprises, notamment avec Beat Hollow (Sadler’s Wells), Rail Link (Dansili), qui a ensuite gagné l’Arc, Zambezi Sun (Dansili) et Flintshire (Dansili). Cette année, avec Ice Breeze (Nayef), nous allons encore une fois tenter de passer le poteau en tête. Vos étalons sont actuellement basés aux États-Unis et outre-Manche. Pensez-vous que Juddmonte pourrait un jour à nouveau être présent dans le parc étalon français ? Rien ne s’y oppose. Mais c’est une question de circonstances et d’opportunité. Comme vous le savez, nous avons été présents en France par le passé, avec des chevaux comme American Post (Bering) au haras d’Étreham. Frankel apparaît pour beaucoup comme le meilleur pur-sang anglais de notre temps. Est-il difficile pour une équipe, une entité, de poursuivre ses efforts après avoir atteint le sommet du sport hippique ? L’aventure de Frankel ne s’est pas arrêtée le soir de sa retraite sportive. Elle se poursuit aujourd’hui au haras. Ses excellents premiers pas en tant qu’étalon constituent un véritable catalyseur pour l’ensemble des personnes qui travaillent chez Juddmonte. Ses produits se comportent particulièrement bien en piste. Il était le jeune étalon tête de liste dans le monde l’an dernier. Nous espérons qu’il va poursuivre sur ce rythme et que ses débuts très solides constitueront les piliers d’une réussite pérenne au haras. Il peut déjà se prévaloir d...

J'ACHÈTE L'ARTICLE / JE M'ABONNE JE SUIS ABONNÉ / JE ME CONNECTE

Vous aimerez aussi