Courses /

Senga, au-delà des modes

Par Adrien Cugnasse Le succès de Senga vient récompenser plus de trois décennies et cinq générations de sélection sur la descendance de Coup de Folie (Halo). Élevée par la famille Niarchos, Senga a grandi aux États-Unis, où elle est née. Elle est arrivée en Europe alors qu’elle était yearling. Sa famille, très marquée par le sang américain, s’est principalement exprimée sur le vieux continent. La renaissance de Denebola. Senga est une fille de de Beta Leo (A.P. Indy), gagnante d’une course sous l’entraînement de Pascal Bary. Elle est le deuxième produit de sa mère, qui a déjà donné Bolting (War Front), qui a enlevé le Prix du Pont-Neuf (L). Pascal Bary connaît bien la famille, puisqu’il a entraîné la deuxième mère, Denebola (Storm Cat), lauréate du Prix Marcel Boussac et deuxième du Prix de la Forêt (Grs1), avant de produire Ratiocination XX (Excelebration), troisième du Prix de Pontarmé (L). Avec Senga et Ratiocination, Denebola, qui fut dans un premier temps jugée décevante au haras (7 produits vus en piste, dont un seul black type), est certainement en train de faire mentir ses détracteurs. Pedigree Weatherby : http://jourdegalop.com/wp-content/uploads/2017/06/senga.pdf Coup de Génie, la bien nommée. La troisième mère de Senga, Coup de Génie (Mr Prospector), fut la meilleure 2ans française de la saison 1993 et notamment gagnante du Prix Morny et du Prix de la Salamandre (Grs1). Coup de Génie a produit 4 black types dont Loving Kindness (Seattle Slew), troisième du Prix Morny (Gr1). Mais elle est aussi et surtout la deuxième mère des étalons Bago (Nashawan) et Maxios (Monsun). Le premier nommé officie au Japon, après avoir gagné le Grand Prix de Paris, ...

J'ACHÈTE L'ARTICLE / JE M'ABONNE JE SUIS ABONNÉ / JE ME CONNECTE

Vous aimerez aussi