Courses /

PRIX DE DIANE LONGINES (GR1) – Oser pour réussir

DIMANCHE, À CHANTILLY Le pari était assez osé : courir Senga (Blame) à quinze jours dans le Prix de Diane Longines (Gr1), après sa troisième place dans le Prix de Sandringham (Gr2) et un peu plus d’un mois après l’Abu Dhabi Poule d’Essai des Pouliches (Gr1)… C’était osé mais c’était réfléchi et bien pensé. Car l’entourage de la pouliche a su l’écouter. Dans le Sandringham, elle avait fini vite, enclenchant tardivement. « De la distance », était-elle en train de dire, et les 500m de plus ce dimanche lui ont été bénéfiques. Montée aux petits oignons par Stéphane Pasquier, Senga a montré encore une fois que son accélération était sa grande force car elle avait pas mal de chemin à refaire dans la ligne droite. Senga décroche son premier Gr1 ce dimanche et permet aux couleurs de la famille Niarchos et à Pascal Bary de décrocher un nouveau Diane, douze ans après celui de la championne Divine Proportions (Kingmambo). Pour Stéphane Pasquier, c’est le premier.   Un Diane mouvementé. Senga a peut-être fait un peu peur à son entourage derrière les stalles, où elle s’est montrée tendue. Il a même fallu lui mettre le bonnet pour qu’elle accepte de rentrer dans sa stalle. La pouliche a eu un bon parcours dans le sillage de Shutter Speed (Dansili), annoncée comme la pouliche à battre. Les deux ont évolué sur une ligne extérieure, ce qui leur a aussi permis d’échapper à différents incidents de course. Le premier, c’est l’arrêt de Rhododendron (Galileo) dans la seconde partie du tournant final. La pouliche a été victime d’une hémorragie pulmonaire importante et Ryan Moore l’a vite arrêtée, en essayant de gêner le moins possible ceux derrière lui. Le second, c’est la chute d’Onthemoonagain (Cape Cross), qui a galopé dans les postérieurs d’une adversaire à mi-ligne droite. La pouliche la plus malheureuse de la cours...

J'ACHÈTE L'ARTICLE / JE M'ABONNE JE SUIS ABONNÉ / JE ME CONNECTE

Vous aimerez aussi

Apple’s Shakira
Courses /

Apple’s Shakira mène la danse

Apple’s Shakira mène la danse Gagnante très plaisante à Vichy, puis exportée en Angleterre, Apple’s Shakira (Saddler Maker) avait impressionné lors de ses premiers pas outre-Manche, survolant … Lire la suite