Courses /

PRIX BERTRAND DU BREUIL LONGINES (GR3) – De bon augure

CHANTILLY, DIMANCHE   Les deux poulains qui effectuaient leur rentrée dans ce Prix Bertrand du Breuil Longines (Gr3) ont dominé leurs rivaux. Il faut dire que ce n’était autre que Taareef (Kitten’s Joy) et Zelzal XX (Sea the Stars), deux des meilleurs 3ans de Jean-Claude Rouget en 2016. Taareef a devancé son compagnon d’entraînement, qui avait beaucoup de terrain à combler dans la ligne droite. Taareef, qui rendait deux kilos à ses adversaires, a galopé derrière Black Max (Fuissé), l'animateur, détaché du reste du lot, comme c’est son habitude. Actionné à environ 200m du but, le poulain du cheikh Hamdan Al Maktoum a placé une très belle accélération avant de venir chercher l’appui du rail. Il l’emporte d’une longueur trois quarts devant Zelzal, auteur d’une très bonne fin de course. Siyoushake (Siyouni) est troisième.   Taareef en route vers une belle saison. Taareef a signé le record de la course, puisqu’il a bouclé le parcours en 1’34’’57. Spirito del Vento (Indian  Ridge), entraîné par Jean-Marc Béguigné détenait le record jusque-là, en 1’34’’60. Lauréat du Qatar Prix Daniel Wildenstein (Gr2) en fin d’année de 3ans, Taareef s’était aussi offert le Prix Daphnis (Gr3) après s’être classé deuxième du Prix de Fontainebleau (Gr3) de Dicton (Lawman). Jean-Claude Rouget a expliqué : « Le déroulement de la course a eu pour conséquence un meilleur parcours pour  le cheval de Ioritz [Taareef, ndlr]. Si nous avions su que nous aurions un parcours comme celui-là, nous aurions monté Zelzal plus près. D’ailleurs, il y a vraiment eu match entre les deux, mais ils se seraient peut-être donné une course dure tous les deux. Les deux jockeys ont été gentils avec leurs chevaux. Pour moi, ce n’est pas grave que Zelzal ...

J'ACHÈTE L'ARTICLE / JE M'ABONNE JE SUIS ABONNÉ / JE ME CONNECTE

Vous aimerez aussi