Editorial /

Le mot de la fin : Toqués

Avant le Grand National de Liverpool (Gr3), l’Irlandais Michael O’Leary, l’homme derrière Gigginstown Stud, avait exprimé beaucoup de colère envers le handicapeur. Selon lui, ce dernier avait beaucoup trop pénalisé ses chevaux. Résultat : il n’avait "que" 5 partants au départ de la plus célèbre course d’obstacle du mond...

J'ACHÈTE L'ARTICLE / JE M'ABONNE JE SUIS ABONNÉ / JE ME CONNECTE

Vous aimerez aussi