Courses /

Le PMU devrait respecter son engagement initial, grâce à l’international et aux paris sportifs

Le PMU a communiqué ce mardi le résultat de son activité 2016. L’activité totale s’établit à 9,738 milliards d’euros d’enjeux en 2016, en recul de 0,6 %. Le produit brut des jeux total (chiffre d’affaires) progresse de 1,3 % à 2,444 milliards d’euros. L’activité hippique totalise 8,896 milliards d’euros d’enjeux (soit un repli de 1,1 %), pour un produit brut des jeux en hausse de 1,2 %, soit 2,385 milliards d’euros. Les enjeux en France sont en repli de 4 % à 7,854 milliards d’euros. Les enjeux internationaux progressent en revanche de 29 % à 1,042 milliard d’euros.

Les paris sportifs progressent de 19,7 % à 283 millions d’euros pour un produit brut des jeux en hausse de 1,9 % à 44 millions d’euros. Les mises poker s’élèvent à 559 millions d’euros, en repli de 1,6 % ; le produit brut des jeux s’améliore de 4,9 % à 15 millions d’euros.

Ces résultats, combinés à une maîtrise des charges et une stricte gestion de l’entreprise, devraient permettre de délivrer un résultat net au profit de la filière hippique française, proche de l’engagement pris au budget.

Enjeux                                 Produit brut des jeux

                                           Millions d’€  Évolution         Millions d’€           Évolution

Paris hippiques                   8.896            – 1,1 %            2.385         +1,2 %

Dont France                       7.854            – 4 %

Dont international             1.042            + 29 %

Paris sportifs                      283               + 19,7 %         44               +1,9 %

Poker                                 559               – 1,6 %            15               + 4,9 %

Total activité                     9.738            – 0,6 %            2.444         + 1,3 %

 

Un contexte difficile. L’activité du PMU a résisté au cours d’une année 2016 marquée par un contexte global très difficile. Le réseau France a pâti de la conjoncture socio-économique toujours délicate et l’activité hippique « online » a subi la séparation des masses d’enjeux imposée au PMU et qui a eu un impact négatif de l’ordre de 120 millions d’euros.

Le PMU a réagi en mettant en place les plans d’actions pour amortir le fléchissement de l’activité hippique France. L’activité de paris en masse commune à l’international (+ 29 %) et les paris sportifs (+ 19,7 %) ont notamment permis de compenser ce recul.

Dans le même temps, le PMU a accéléré sa stratégie d’innovation et de mobilisation de l’entreprise pour retrouver une croissance solide, en investissant massivement sur la transformation de son réseau de points de vente (65 millions d’euros sur 4 ans), sur l’innovation, le digital et sur le développement des services à ses clients.

Priorité à la modernisation des points de vente. Ce sont 3.600 points de vente qui ont été transformés au cours de l’année avec les nouveaux concepts PMU, Happy PMU et PMU Express, soit un rythme de dix par jour. Fin 2016, plus de 50 % des points de vente ont été transformés. En parallèle, le PMU a poursuivi la densification de son réseau avec un solde net de 300 nouveaux points de vente, portant le total à 13.200 PMU en France et outre-Mer. Cinq nouvelles boutiques dédiées au pari hippique et bénéficiant du meilleur de l’offre de services, les PMU City, ont été ouvertes, portant leur total à 22 établissements.

Deux mille seize a été la première année de plein exercice du nouveau service de paris PMU sur les hippodromes parisiens, dont les résultats sont encourageants. La carte MyPMU, qui permet aux parieurs de jouer sur compte en point de vente, associée au programme de fidélité MyPMU+, a connu un essor important puisque plus de 220.000 clients l’ont adoptée à fin 2016, pour un total d’enjeux doublé en un an à plus de 200 millions d’euros.

Le PMU a proposé en 2016 une innovation unique en France : le pari par SMS. Ce service permet à tout client disposant d’un compte AlloPari de parier en envoyant un simple SMS avec son smartphone. Ce service a rapidement séduit plusieurs milliers de parieurs. L’application MyPMU a été enrichie d’une fonctionnalité « scan récépissé » qui permet au parieur de savoir instantanément si son pari est gagnant, améliorant ainsi l’expérience client.

Deux nouveaux produits ont été lancés avec succès. Le Boost Ordre du Quinté+ propose chaque dimanche 1 million d’euros supplémentaires à partager pour les gagnants Ordre, en plus de la Tirelire. Cette nouveauté a dynamisé les enjeux du Quinté+ et permis aux parieurs de gagner un rapport Ordre multiplié par 3 en moyenne. Autre nouveauté, le Report+, une version du Report plus ludique et élargie aux paris Couplé et 2sur4, multipliant ainsi les possibilités de jeu pour les parieurs très avertis. Le championnat EpiqE Series, lancé au printemps par France Galop et LeTrot et regroupant les 14 plus belles courses de France, est accompagné par le PMU avec une Super Tirelire de 10 millions d’euros proposée au Quinté+ sur chacune des étapes.

Activité hippique internationale en forte croissance. L’activité internationale affiche une nouvelle fois une croissance significative. Elle confirme le rayonnement mondial de la filière hippique française et son rôle de relais de croissance pour les années à venir. Le PMU compte désormais 67 opérateurs partenaires sur les 5 continents pour un total de 48 pays, soit en export (paris sur les courses françaises en masse commune ou en masse séparée), soit en import (courses étrangères proposées aux parieurs français).

Les paris en masse commune ont franchi le cap du milliard d’euros d’enjeux (1,042 milliard d’euros), en progression de 29 % par rapport à 2015. La Grèce et le Brésil ont rejoint la masse commune du PMU, la plus importante d’Europe, qui compte désormais 23 pays connectés. Parmi les pays enregistrant les meilleures croissances en 2016, on compte la Norvège, la Suède et les Pays-Bas.

Les paris en masse séparée affichent également de très bonnes performances, à l’image du Qatar Prix de l’Arc de Triomphe qui est la première course étrangère à avoir été proposée aux parieurs japonais et qui a enregistré 37 millions d’euros d’enjeux.

Activité internet, impact de la séparation des masses hippiques mais forte dynamique des paris sportifs. Le PMU est, encore une fois en 2016, le premier site de paris en France et est devenu le troisième site de e-commerce français, selon le classement d’E-commerce Magazine. La part du nomade a encore fortement augmenté pour atteindre quasiment le tiers de l’activité numérique (32 % à 488 millions d’euros), faisant ainsi du PMU l’un des tout premiers sites marchands sur mobile.

Pour les paris sportifs, l’année a été marquée par l’Euro de football, au cours duquel le PMU, partenaire majeur de l’équipe de France, a déployé son dispositif « The Footballers » avec une campagne de publicité et des animations dans le réseau de points de vente à travers les « Bars des Bleus ». Le PMU a proposé des Super Tirelires des Bleus de 10 millions d’euros les jours de match et même 15 millions d’euros le jour de la finale. Ce dispositif a permis à la fois de dynamiser les enjeux en paris sportifs mais aussi de minimiser l’impact négatif de la compétition sur l’activité hippique. Tout comme avec la Fédération française de football, le PMU a également capitalisé sur son partenariat avec le Paris Saint-Germain, lui permettant ainsi de réaliser une surperformance en parts de marché sur les matchs de l’équipe dans les compétitions nationales et internationales. Une stratégie de sponsoring multi-clubs a été déployée avec 4 clubs de football et 4 clubs de rugby, afin de réaffirmer le lien entre le PMU et le sport, tout en encourageant le cross-sell via des animations mêlant les deux univers à travers tout le territoire. Les paris sportifs sur mobile représentent 55 % de l’activité. Ils ont bénéficié en 2016 du tout premier service de paris sur montre connectée en France.

Dans un marché du poker en ligne mature, le PMU a redoublé d’efforts pour dynamiser son offre. Sur le plan marketing, les montants garantis ont été relevés pour attirer plus de joueurs, avec notamment le lancement des Sit’n Go Jackpots (jusqu’à 100.000 €) et les tournois FPC proposant jusqu’à 1 million d’euros de garantie globale. Le France Poker Open by PMU.fr, un circuit de tournois live avec tournois de qualification en « ligne », a été initié, permettant d’animer la communauté des joueurs. Le poker a également bénéficié d’innovations technologiques avec l’introduction du multi-tabling sur les applications iOS et Android et le lancement de la chaîne Twitch de PMU Poker.

Transformation et innovation au service de l’expérience client. Au cours de l’année écoulée, le PMU a totalement transformé son système d’information central, passant d’une logique d’informatique centralisée à un modèle ouvert et évolutif. Ce projet, baptisé EASY, a nécessité trois ans de développement, mobilisé 180 collaborateurs et représenté 80.000 jours/homme pour 22.000 composants informatiques migrés. Le nouveau système favorisera l’agilité dans le développement des projets et va permettre le lancement de nouveaux produits et services chaque année à un rythme accéléré.

Le PMU a poursuivi sa transformation digitale et sa collaboration avec l’écosystème des start-up. Il mène actuellement plusieurs pilotes avec les start-up issues des challenges proposés lors du salon Viva Technology Paris 2016, autour de thématiques comme « le point de vente de demain », « l’expérience client dans une enceinte sportive » ou encore « la sécurisation des paiements ».

Enfin, le PMU a été élu « service client de l’année 2017 » dans le secteur du jeu. Cette récompense marque la reconnaissance d’un engagement sans cesse réaffirmé vis-à-vis de ses clients. Le PMU a placé le client au cœur de sa stratégie et le démontre au quotidien. Avec le lancement d’un service client par chat dès 2011, un numéro de téléphone facile à mémoriser (le 3971), ouvert sur une plage horaire sans équivalent et non surtaxé, une adresse postale unique, une aide en ligne très complète ou encore des accès directs sur Facebook et Twitter, le service client du PMU est le plus accessible du marché des jeux.

Le plan PMU 2020, suite… Un plan d’accélération stratégique et de transformation de l’entreprise pour l’amener vers plus d’agilité est en cours de déploiement en ce début d’année, dans le prolongement du projet PMU 2020. Ce plan, baptisé PMU 2020.1, repose sur trois axes stratégiques : l’innovation produits et services, la transformation du réseau de points de vente et le développement international. Au total, une vingtaine d’initiatives sont lancées, dont plus de la moitié déjà initiées en 2016.

Cette accélération stratégique devrait permettre le retour à une croissance durable de l’activité du PMU dont les premiers effets sont attendus dès 2017.

Vous aimerez aussi