Élevage /

Night Wish, le sang de Sholokhov et de Monsun au service des éleveurs d’obstacle

En 2017, le haras de Montaigu élargit son offre à vocation obstacle en accueillant Night Wish (Sholokhov). Ce grand cheval, au profil très polyvalent, va faire la monte aux côtés de Martaline (Linamix) et de No Risk at All (My Risk). Sholokhov a de nouveau été à l’honneur ce dimanche, à Cagnes-sur-Mer, puisque son fils Serienschock a remporté pour la seconde année consécutive la Grande Course de Haies de Cagnes. NIGHT WISH Sholokhov & Night Woman, par Monsun Grand Prix de Vichy (Gr3, 2.000m) 3e du Grosser Preis von Baden (Gr1, 2.400m) 3e Preis von Europa (Gr1, 2.400m) Stationné au haras de Montaigu (61) 3.000 € H.T. (LF) Le croisement de Don Cossack. Night Wish est issu du même croisement – Sholokhov x Königsstühl – que Don Cossack (six Grs1 outre-Manche dont le Gold Cup de Cheltenham) et Descartes (Prix Achille Fould, L). Le pedigree de Night Wish assemble aussi les sangs de Sholokhov sur celui de Surumu, comme Esmondo (Prix Cambacérès, Gr1, Prix Renaud du Vivier, Gr2, Prix Georges de Talhouët-Roy, Gr3) ou Dell’Arca (placé de Gr1 à Aintree) Le croisement de Sholokhov sur Kalamoun a donné, outre Night Wish, Invicter (Prix Georges de Talhouët-Roy, Gr3, 2e du Prix Cambacérès, Gr1) et Serienschock (Grande Course de Haies de Printemps, Gr3). Sur les obstacles, Sholokhov est aussi le père d’Ole Companero (Prix William Head, L) et de Sweet Shock (2e Navan Novice Hurdle, Gr1). La montée en puissance de Monsun en obstacle. Night Wish est issu d’une mère par Monsun (Königsstühl). En 2016, trois des quatre étalons les plus utilisés outre-Manche...

J'ACHÈTE L'ARTICLE / JE M'ABONNE JE SUIS ABONNÉ / JE ME CONNECTE

Vous aimerez aussi