Élevage /

Night Wish, le sang de Sholokhov et de Monsun au service des éleveurs d’obstacle

En 2017, le haras de Montaigu élargit son offre à vocation obstacle en accueillant Night Wish (Sholokhov). Ce grand cheval, au profil très polyvalent, va faire la monte aux côtés de Martaline (Linamix) et de No Risk at All (My Risk). Sholokhov a de nouveau été à l’honneur ce dimanche, à Cagnes-sur-Mer, puisque son fils Serienschock a remporté pour la seconde année consécutive la Grande Course de Haies de Cagnes.

NIGHT WISH

Sholokhov & Night Woman, par Monsun

Grand Prix de Vichy (Gr3, 2.000m)

3e du Grosser Preis von Baden (Gr1, 2.400m)

3e Preis von Europa (Gr1, 2.400m)

Stationné au haras de Montaigu (61)

3.000 € H.T. (LF)

Le croisement de Don Cossack. Night Wish est issu du même croisement – Sholokhov x Königsstühl – que Don Cossack (six Grs1 outre-Manche dont le Gold Cup de Cheltenham) et Descartes (Prix Achille Fould, L). Le pedigree de Night Wish assemble aussi les sangs de Sholokhov sur celui de Surumu, comme Esmondo (Prix Cambacérès, Gr1, Prix Renaud du Vivier, Gr2, Prix Georges de Talhouët-Roy, Gr3) ou Dell’Arca (placé de Gr1 à Aintree)

Le croisement de Sholokhov sur Kalamoun a donné, outre Night Wish, Invicter (Prix Georges de Talhouët-Roy, Gr3, 2e du Prix Cambacérès, Gr1) et Serienschock (Grande Course de Haies de Printemps, Gr3). Sur les obstacles, Sholokhov est aussi le père d’Ole Companero (Prix William Head, L) et de Sweet Shock (2e Navan Novice Hurdle, Gr1).

La montée en puissance de Monsun en obstacle. Night Wish est issu d’une mère par Monsun (Königsstühl). En 2016, trois des quatre étalons les plus utilisés outre-Manche sont des fils de Monsun et officient dans le registre de l’obstacle. Parmi les 112 black types issus de Monsun, on trouve beaucoup de chevaux ayant fait preuve de tenue et d’aptitude au terrain souple. C’est aujourd’hui un père de père reconnu. Ses fils Samum, Manduro et Shirocco ont produit des gagnants de Gr1 chez les stayers ou sur les obstacles. En France, Network est l’un des étalons les plus recherchés chez les sauteurs.

Le sang de Sadler’s Wells et de Lord Gayle. Autre point fort du pedigree de Night Wish pour l’obstacle : la présence de Sadler’s Wells (Northern Dancer) et Lord Gayle (Sir Gaylord). Sadler’s Wells a laissé une trace tenace chez les sauteurs outre-Manche. Dans le dernier palmarès des 25 meilleurs pères de chevaux d’obstacle en Irlande et en Grande-Bretagne, 10 sont issus de ce chef de race : King’s Theatre, Oscar, Milan, Kayf Tara, Authorized, Brian Boru, Scorpion, Old Vic, Gold Well et Yeats. En France, Poliglote et Martaline, qui sont respectivement premier et troisième au palmarès des pères de chevaux d’obstacle 2016, sont issus de Sadler’s Wells.

Outre la mère de Sholokhov, Lord Gayle (Sir Gaylord) peut se prévaloir de la paternité d’Executive Perk (père de gagnant de Gr1 sur les obstacles), de Strong Gale (tête de liste des pères de sauteurs en Irlande dans les années 1990) et de la deuxième mère du champion hurdler Hurricane Fly, le cheval qui a gagné le plus de Grs1 de l’histoire des courses, avec 22 succès à ce niveau.

Une grande souche allemande. Doté d’un modèle magnifique, avec de la taille (1,69m), Night Wish, fut vendu 200.000 € lorsqu’il était yearling chez BBAG. Il est le propre frère de Night Magic (Grosser Preis von Baden, Gr1, Preis der Diana, Gr1…). Sa mère, Night Woman, gagnante de quatre courses et placée de Listed, n’a produit que des gagnants dont quatre black types : Night Magic, Night of Dubai (3e du Diana Trial, Gr2), Night Prince (placé de Listed) et Night Wish. Cette souche allemande a donné Novellist (King George VI & Queen Elizabeth Stakes, Grand Prix de Saint-Cloud, Gran Premio del Jockey Club, Grosser Preis von Baden, Grs1), Next Desert (Derby allemand, Gr1), Next Gina (Preis der Diana, Gr1), Nightflower (Preis von Europa, Cologne, Grs1), Nymphea (Grosser Preis von Berlin, Gr1), Nutan (Derby allemand, Gr1)…

Un cheval dur, avec un profil polyvalent. Entraîné à Munich par Sarah Steinberg – dont il est à ce jour le seul lauréat de Groupe –, Night Wish a terminé sa carrière sur son succès dans le Grand Prix de Vichy (Gr3) 2016. Gagnant de cinq courses, il s’est également classé deuxième du Cologne Gerling Preis (Gr2), troisième des Grosser Preis von Baden et Preis von Europa (Grs1), ainsi que de la Coupe (Gr3) à Chantilly. Cheval dur, il rentre sain et net au haras. Par son pedigree attrayant, son cadre, sa robe flatteuse et son chic, Night Wish devrait être très facile à croiser, notamment pour des poulinières manquant un peu de modèle.

Revoir ses meilleures courses :

Le Grand Prix de Vichy 2016 : https://youtu.be/drPfOCZP__Q

Bet3000 – Grand Prix-Aufgalopp (L) :  https://youtu.be/pI2dvywSe9k

      Northern Dancer
    Sadler’s Wells  
      Fairy Bridge
  Sholokhov    
      Lord Gayle
    La Meilleure  
      Gradille
NIGHT WISH (M7)      
      Königsstühl
    Monsun  
      Mosella
  Night Woman    
      Kalaglow
    Noveka  
      Novelle

Vous aimerez aussi