Institution / Ventes /

Le discours de Jean d’Indy en ouverture du Conseil de l’obstacle

Président du Conseil de l’obstacle et vice-président de France Galop, Jean d’Indy a ouvert la réunion de ce mardi 22 novembre avec un billet d’humeur, que vous pouvez lire ci-après. « La dernière réunion d’obstacle à Enghien s’est déroulée hier. Je souhaite à cette occasion vous livrer un commentaire personnel en ouverture du point de l’ordre du jour qui concerne ce dossier. Il est heureux que l’arrêt d’une activité sur un hippodrome – quelle qu’en soit l’importance d’ailleurs – ne se passe pas dans l’indifférence. La passion est le moteur de notre activité et elle n’est pas compatible avec l’indifférence. Beaucoup ont donc exprimé leurs regrets, leur tristesse, voire leur colère, face à la disparition des courses d’obstacle à Enghien. Ce sont des réactions légitimes, des réactions que je comprends, des réactions que je peux même parfois partager. Mais alors pourquoi avoir soutenu un tel projet ? Enghien est d’abord une victime collatérale du dossier Longchamp. Je veux juste rappeler ici que les ministres ont accepté de valider les travaux de Longchamp à condition que le Galop cesse son activité sur un hippodrome parisien. Les vitrines d’Auteuil et de Longchamp, mais aussi celle de Chantilly, ne pouvaient être en cause. Saint-Cloud est sans aucun doute la meilleure piste de Galop dont nous disposons. Deauville est aussi un point d’an...

J'ACHÈTE L'ARTICLE / JE M'ABONNE JE SUIS ABONNÉ / JE ME CONNECTE

Vous aimerez aussi